9 raisons pour lesquelles vous pourriez devoir repenser votre approche SEO

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi votre site ne génère pas de trafic?

Peut-être que vous avez le trafic, mais c’est le mauvais public et ne pas convertir. Peut-être que c’est parce que vous vivez encore dans le passé.

Beaucoup utilisent encore des pratiques de référencement qui étaient efficaces il y a des années, mais n’ont aucune valeur aujourd’hui.

Si c’est le cas, vous devez repenser vos stratégies de référencement.

Les meilleures pratiques de référencement évoluent, au fil du temps, alors que Google et les autres moteurs de recherche changent les méthodes de classement et les algorithmes.

Le référencement est une pratique qui ne reste jamais constante.

Que vous vous considériez comme un professionnel du marketing ou un débutant, vous ne resterez au top de votre jeu qu’en sachant ce qui fonctionne et ce qui est obsolète.

Dans ce post, nous allons discuter des raisons pour lesquelles vous devrez repenser votre approche SEO, en explorant des pratiques qui ne fonctionnent plus.

 

1. Pratiques de marketing de contenu datées

Si vous considérez toujours la densité des mots clés comme faisant partie intégrante de votre marketing de contenu, supprimez-le.

Cette pratique remonte à une époque où Google utilisait des chaînes de métadonnées pour les classements.

Aujourd’hui, Google utilise l’ intelligence artificielle sous la forme de RankBrain pour comprendre le contexte d’une page.

Non seulement la farce des mots-clés rend votre contenu spammy, mais dans les cas les plus flagrants, vous pouvez également déclencher l’algorithme Panda et prendre un coup de classement.

Au lieu de s’inquiéter des mots-clés, se concentrer sur la pertinence contextuelle et réellement utile aux utilisateurs

2. Pratiques de marques de titres datées

Farcir des mots-clés dans vos titres n’est plus une recette de succès et pourrait même être contre-productif.

Étude après étude montre les pages qui se classent maintenant pour les mots clés qui n’apparaissent ni dans le titre ni sur la page.

Au lieu de vous soucier du placement des mots clés dans le titre, pensez à créer un extrait qui décrit la page et encourage les utilisateurs à cliquer dessus

3. Le lien payant pour des classements plus élevés

Il y a eu un moment où le fait de pointer «suffisamment» des liens de texte d’ancre exacts correspondant à des URL PR élevées à votre page garantirait un classement supérieur. Je ne suis pas assez naïf pour dire que cette pratique est morte, (comme le PageRank public), mais il est certainement sur le support de la vie.

Il suffit de jeter un oeil à l’un des forums  et vous trouverez des membres déplorant le fait que les réseaux de blogs privés (PBN) ne fonctionnent tout simplement pas comme ils le faisaient.

Le renforcement des liens est encore crucial pour le succès SEO, mais après la sortie de l’algorithme Penguin, les choses sont différentes. Couper les coins et prendre des raccourcis dans la construction de liens est une perte de temps.

Vous devez déplacer votre attention vers l’acquisition de liens pertinents et de haute qualité, plutôt que de vous concentrer sur l’obtention d’un lien. Si vous savez comment exécuter correctement le renforcement des liens, moins c’est plus.

4. Communiqués de presse inutiles

Quelques pratiques SEO ont été abusées comme le communiqué de presse.

Il fut un temps où les praticiens du SEO créeraient un flux de communiqués de presse absurdes dans le seul but d’obtenir un lien de texte d’ancrage exact.

Bien sûr, Google a attrapé cette pratique.

En fin de compte, Google a dévalué ces liens et de nombreuses entreprises de relations publiques ont décidé de ne pas suivre leurs liens.

Lorsque vous décidez d’émettre un communiqué de presse, il ne devrait pas être pour obtenir un lien. Un communiqué de presse ne devrait être créé que pour un événement véritablement digne d’intérêt.

Si vous ne pouvez pas honnêtement dire que vous publieriez un communiqué de presse, même s’il ne possédait aucune valeur SEO, vous ne devriez probablement pas le faire.

5. Dépendance à l’automatisation

Le contenu généré automatiquement est l’un des restes les plus répandus d’une ère SEO depuis longtemps révolue.

Avec Google dans le but de fournir des résultats de recherche de qualité et une bonne expérience utilisateur, il n’y a pas de place pour ces déchets dans les SERPs.

Si vous générez, copiez ou filmez automatiquement du contenu, ne soyez pas surpris lorsque vous êtes giflé par une pénalité de spam.

Cela dit, les programmes de génération de langage naturel (NLG) ont été utilisés avec succès au niveau de l’entreprise pour créer du contenu à grande échelle. NLG, une forme d’intelligence artificielle (AI), produit du contenu basé sur l’entrée de données.

Pour les petites entreprises, rien ne vaut le contenu original écrit par les humains.

6. Ne pas tenir compte de l’expérience mobile

Plus de  60% des recherches effectuées sur Google proviennent d’appareils mobiles. Avec l’engagement de Google à l’égard d’un premier index mobile , cela ne peut plus être ignoré.

Pour réussir en ligne, les sites Web doivent être parfaitement optimisés et réactifs sur toutes les plateformes, y compris les tablettes et les appareils mobiles

L’algorithme actuel prend en compte au moins certains éléments UX , en particulier les publicités pop-up qui distraient .

Si vous ne placez pas les utilisateurs en premier, vos chances de maximiser la visibilité en ligne diminuent. Testez si votre page Web est-elle adaptée aux mobiles ?

7. Publication de contenu fin ou très court

Fini le temps d’écrire un mot-clé «riche» 300 à 500 mots article à classer pour quelque chose de compétitif.

Dans la plupart des cas, c’est une perte de temps.

Dans le pire des cas, cela entraînera une pénalité.

Pour obtenir une visibilité maximale sur les moteurs de recherche, les règles de contenu de longue durée. Des études ont montré que les pages de blogs affichant plus de 2 000 mots se classaient plus haut que les articles de blog plus courts.

Si vous avez des doutes, faites une recherche rapide de tout ce qui vous arrive dans la tête en ce moment et vous êtes susceptible de trouver du contenu à long terme.

8. Selon les blogs invités pour le renforcement des liens

La seule « tactique SEO » abusé plus que les communiqués de presse est blogging invité .

Avant les avertissements publics de Google contre cette pratique, les «stratèges de marketing en ligne» ont saisi chaque opportunité de bloguer pour écrire du contenu, que le contenu soit bon, mauvais ou pertinent. Je vois encore des tonnes d’offres pour l’affichage des visiteurs sur les sites Web d’autorité.

La vente de billets de blog est devenue un problème assez important que Forbes , entre autres, a dû commencer à ajouter des tags nofollow à des liens externes.

Longue histoire courte: si vous engagez des blogues invités, assurez-vous de le faire sur les sites Web pertinents – des sites reconnus comme étant fiables dans votre niche. Oubliez les blogues de gros volume sur les sites Web de mauvaise qualité.

9. Mot clé exact pour un trafic de qualité

Une autre idée fausse sur le référencement naturel est que le classement élevé pour un «trophée» ou mot-clé court se traduit par un volume élevé de trafic de qualité vers votre site.

Il ne faut pas nier que le haut classement signifie que votre page sera vue par plus de gens. Cependant, cela ne garantit pas que vous recevrez plus de clics ou de conversions.

En règle générale, les phrases de trophées génèrent du trafic, mais les lecteurs à longue queue génèrent des conversions.

Votre stratégie de mot-clé devrait être de nature contextuelle. Vos pages Web doivent décrire en détail précisément ce que votre produit ou service fournit.

Le référencement naturel est unique. C’est le seul domaine dont je suis au courant où faire la même chose, au fil du temps, donnera des résultats différents.

Parce que les algorithmes de recherche sont fluides et changent constamment, votre approche de SEO doit être fluide aussi.

Laisser un commentaire